Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mrs Recht's Virtual Classroom

Les défis-mémoire

1 Novembre 2014 , Rédigé par Mrs Recht Publié dans #Teaching Tips

Les défis-mémoire

Depuis quelques années, j'utilise les défis-mémoire à partir de la 5e en début de séquence.

J'en avais expliqué le fonctionnement sur Agreg-Ink ; idée de Claudine Martina découverte dans son livre sur l'autonomie (un Must Have, références sur la page Facebook), ces défis-mémoire consistent à enrichir le vocabulaire des élèves.

Fonctionnement :

Pour chaque séquence, je distribue dès le premier jour avec les objectifs de séquence, une fiche qui rassemble tous les mots essentiels de la séquence (tous ceux que l'ont retrouvera dans les documents étudiés notamment) disposés en 2 colonnes anglais et français (oui je donne la traduction !) et classés en 3 catégories : difficiles, moyens et faciles. Les mots difficiles valent 1 point, les moyens 0.75 point et les faciles 0.5 point. Les élèves apprennent les mots qu'ils souhaitent pour obtenir la note qu'ils souhaitent : certains veulent 20/20, d'autres préfèrent avoir 12 ...

Le jour de l'évaluation, les élèves retrouvent la même fiche, une colonne français ou anglais ayant disparu et l'ordre ayant changé (même ils restent toujours dans leur catégorie d'origine). Les élèves complètent avec les mots qu'ils ont appris.

Points positifs :

  • les élèves apprennent du vocabulaire (et des mots compliqués pour pouvoir en apprendre moins et avoir plus de points)
  • les élèves se servent de cette fiche pendant les travaux de groupe et les activités de classe (ils ne passent plus leur temps à se retrouver bloqués devant des expressions compliquées et passent tout de suite à al reformulation)
  • ils produisent des phrases plus complexes et enrichissent leurs productions écrites de mots nouveaux

Points négatifs :

  • je traduis, et je trouve ça peu satisfaisant même si au final, le résultat lui est satisfaisant ...

Innovation option "évaluation positive" :

Cette année petite innovation sur ces défis-mémoire en 3e : ce sont les élèves qui choisissent la date de leur évaluation. Ils ont 3 semaines pour passer ce test, ils peuvent le repasser autant de fois que nécessaire (ils peuvent même venir sur une heure de permanence s'ils le souhaitent). Tous ceux qui ne sont pas passés, passent ce test en 10 minutes le jour de la date butoir.

Bénéfices de cette évolution : plus aucune mauvaise note, pas de raté ! Les élèves en redemandent et s'investissent.

Partager cet article

Commenter cet article

Mélane 05/10/2015 16:17

J'ai une question sur la mise en place de l'évaluation: ce sont les élèves qui choisissent les mots qu'ils veulent (ils écrivent les mots qu'ils connaissent sur une feuille) ou c'est toi qui prépare quelque chose et tu le leur donnes en début d'heure (donc ils ne savent pas quels mots vont tomber)?

Mélane 05/10/2015 16:24

j'auto-réponds à ma question: j'ai trouvé ton explication sur agregink, j'adopte pour mes séquence car mes 3è n'apprennent fichtre rien du tout! Merci beaucoup!

barbara 06/11/2014 22:36

Les défis-mémoire, une idée Géniale!!! J'ai aussi le livre de Claudine Martina et j'ai mis en place les défis en 3e pendant mes séances Histoire des Arts. J'ai commencé il y a 2 ans. A chaque fois, c'est un succès! Les élèves s'investissent énormément et adorent le principe. Chez moi, c'est un mot = 1 point et les mots sont mis en contexte dans un texte. Au départ, j'étais frileuse et je leur ai demandés de connaître 10 mots minimum et en fait, les élèves apprenaient bien plus de mots voire tous les mots pour les très bons!! C'est vraiment un défi pour eux!! et les notes sont excellentes! J'appelle ça "Vocabulary Challenge". J'encourage tout le monde à tenter ces défis!

Mathilde 04/11/2014 18:46

Tu as toujours des idées exceptionnelles et merci beaucoup de nous les faire partager!!! Je suis prof débutante et un de mes gros problèmes c'est la compréhension orale et écrite. Serait-il possible de nous donner un exemple pour chacune de ces compétences pour que je vois enfin comment faire. Et je suis sûre que cela serait grandement utile à beaucoup de professeurs. Quand je pose la question aux IPR, aux formateurs, aux collègues, je n'ai jamais la même réponse et du coup je suis complètement perdue. On ne trouve jamais rien de concret là-dessus avec un exemple concret expliqué de A à Z. Merci!!!

Adeline 04/11/2014 15:58

Bonjour, c'est peut être une question idiote, mais comment définir la difficulté des mots pour les élèves ? car on peut trouver un mot facile pour eux et c'est l'inverse qui en ressort. Vice versa.
J'adore l'idée pour les 3ème. Merci pour le partage.

Mrs Recht 04/11/2014 17:53

et bien je le fais au feeling je dois avouer : sur l'amitié par exemple (love dans les faciles, friendship dans les moyens et helpfulness dans les difficiles).

Delphine 04/11/2014 10:01

Mais quelle bonne idée ! Je testerai dès ma prochaine séquence ! Merci !
PS : c'est vrai qu'en tant que prof de langue on n'aime pas trop la traduction mais parfois il n'y a pas d'autre solution...